Tunisie: début du vote pour les premières municipales de l’après-révolution

  Les bureaux de vote ont ouvert dimanche pour les premières élections municipales libres en Tunisie, un scrutin attendu depuis la révolution de 2011 dans l'optique d'enraciner la démocratie dans le pays. Débuté à 07H00 GMT, ce scrutin, qui se tient dans la morosité en raison de problèmes économiques et politiques, doit faire émerger une nouvelle génération d'élus. Ces derniers seront à la tête de collectivités locales dotées pour la première fois d'une libre administration et d'un début d'autonomie. Dans un bureau du cente-ville, une quinzaine d'électeurs se sont présentés à l'ouverture, avec un enthousiasme moindre qu'en 2011 et une foule moins nombreuses qu'en 2014 lors des élections législatives et présidentielle. Les observateurs s'attendent à une abstention importante pour ces élections pourtant cruciales, sept années et demi après la chute du régime de Zine el Abidine Ben Ali. Les 11.185 bureaux de vote du pays accueillent jusqu'à 18h00 les 5,3 millions d'électeurs, lors d'un scrutin proportionnel à un tour. Ces conseillers devront, à leur tour, élire les maires. Ils ont jusqu'à mi-juin pour le faire. Depuis la révolution, les municipalités tunisiennes étaient entre les mains de simples "délégations spéciales", en charge des affaires courantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *