Vers une hausse des tarifs de l’eau !

  L'augmentation de la tarification de l’eau potable n’est pas à l'ordre de jour, mais elle n'est pas exclue à l’avenir, a indiqué lundi à Alger le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib. Le ministre a indiqué lors de son passage Forum d'El Moudjahid que « le citoyen doit savoir que le prix de l'eau potable est subventionné par l’Etat pour qu’il lui soit vendu à un prix symbolique de 20 dinars/m3 actuellement, alors que le coût réel est évalué par l’Algérienne des Eaux (ADE) à 60 dinars ». Abordant les problèmes de fuites d'eau et de raccordement illicite, M. Necib a indiqué que la moyenne nationale des fuites d'eau était de 32%, soulignant que son département oeuvre à réduire ce taux à 20% à l'horizon 2020. Sur ce point, il a avancé que les délais de réparation des fuites d'eau devraient absolument être réduites en faisant savoir qu'une telle opération se fait parfois en trois jours alors que les normes sont de 24h. Il a également soutenu que le problème relevait de la gestion laquelle doit être adaptée aux nouvelles technologies afin de rationaliser la consommation et d’éviter le gaspillage. Questionné sur les branchements illicites, le ministre a fait état de 8.230 cas enregistrés entre janvier 2017 et fin octobre, dont 2.700 cas sont devant la justice, indiquant que cette procédure a permis au secteur de récupérer 850.000 m3.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *