Ali Haddad à Paris : l’étrange opération de com

  Alors qu’il est donné disgracié, voire même lâché par ses amis au point d’être mis sous contrôle judiciaire avec confiscation de passeport, Ali Haddad réapparaît apportant indirectement un démenti à la rumeur. L’annonce de son déplacement à Paris où il a rencontré, ce mardi, son homologue le président du MEDEF, M.  Geoffroy Roux de Bézieux, aura le mérite de faire un deux en un. Le patron du FCE aura ainsi fait taire « les mauvaises langues » à propos de sa relative absence des devants de la scène publique et d’une quelconque confiscation de son document de voyage. On ne voyage pas sans passeport !  Cependant, Ali Haddad en utilisant la voix officielle du Forum des chefs d’entreprise pour riposter aux informations circulant et relayées par la presse sème le trouble d’autant qu’il n’infirme ni confirme de manière claire une présumée audition dans une quelconque affaire judiciaire. Bien au contraire ce « silence » éloquent sonne telle une confession. Il est vrai que le mandat électif d’Ali Haddad à la tête du FCE arrive à terme le mois de novembre 2018. Son intention de rempiler ou pas pour un deuxième mandat comme le lui permettent les statuts de l’organisation des chefs d’entreprise, suscite beaucoup d’intérêts. Élu, par un plébiscite, à la tête du Forum des chefs d’entreprises en novembre 2014, le super patron du groupe ETRHB HADDAD semble moins actif et donne l’air de ce chouchou du pouvoir qui sent le vent tourner au point de ne plus jouir de ses bonnes grâces. Car, si Ali Haddad que tout le monde donne comme le prochain joker à sacrifier venait à tomber, cela expliquerait la position, faible désormais, de ses mentors. Le proche avenir nous en dira peut-être un peu plus.    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *