Gaz de schistes : un accord entre Sonatrach et Exxon Mobil d’ici la fin de l’année

      La compagnie nationale des hydrocarbures prévoit de signer un accord de développement du gaz de schiste avec Exxon Mobil Corp d'ici la fin de l'année. Selon l’agence de presse britannique Reuters, le P-DG de la Sonatrach, M. Abdelmoumen Ould Kaddour a indiqué mercredi en marge de la Conférence mondiale sur le gaz à Washington  que le groupe pétrolier algérien et Exxon ont entamé des discussions, il y a six mois, d'un accord potentiel. Sept employés d'Exxon sont en Algérie pour inspecter la géologie du pays et d'autres facteurs en vue d'un éventuel accord, a a-t-il encore précisé. Pour Ould Kaddour,  les deux firmes pourraient parvenir à un accord « probablement avant la fin de l'année ».  Et d’ajouter que l’intérêt pour Exxon mobil est motivé par « leur expérience dans le schiste et nous voudrions qu'ils soient impliqués avec nous ». Selon APS, M. Ould Kaddour a tenu deux rencontres avec les dirigeants d’ExxonMobil. Des entretiens qui ont permis entre autres d’étudier la possibilité d’exploiter les nouvelles découvertes d’hydrocarbures réalisées par Sonatrach. Il s’agit de petites découvertes, qui exploitées séparément ne sont pas rentables. Sonatrach est en quête d’un système qui lui permet de relier ces gisements pour les développer ensemble, a expliqué le PDG qui insiste sur le fait que les projets discutés avec la major américaine sont encore en phase de prospection et que jusqu’ici aucune décision n’a été prise à ce sujet. Ce qui est certain, c’est que l’implantation "d’ExxonMobil en Algérie constituera une carte de visite pour le pays" et aura un effet bénéfique sur l’attractivité du domaine minier algérien, souligne le patron de Sonatrach. Notons que la conférence mondiale sur le gaz,  a également permis de relancer les discussions déjà lancées entre Sonatrach et le groupe US Anadarko sur le développement de nouveaux puits dans les champs de Hassi Berkine et Ourhoud. Selon Oul Kaddour, le groupe américain, a promis de présenter une proposition finale sur cet investissement d’un milliard de dollars dans trois semaines au plus tard. Le P-DG de Sonatrach Dans le cadre de ses entretiens, le patron de Sonatrach a eu aussi une discussion avec le président de Chevron, en charge de l’approvisionnement et de la commercialisation, Colin Parfitt, qui a exprimé le souhait de son groupe de s’associer au projet de création d’une société de trading lancé par Sonatrach. Chevron veut également continuer de s’approvisionner auprès de Sonatrach en GPL et en d’autres produits pétroliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *