La fédération des retraités demande la poursuite de la subvention de la CNR

  La Fédération nationale des travailleurs retraités (FNTR) a demandé aux pouvoirs publics de continuer à subventionner la Caisse nationale de retraite (CNR) jusqu'au rétablissement de son équilibre financier, en prenant des mesures "adéquates" à même de renflouer la trésorerie de cette caisse. Face à la hausse "vertigineuse" des prix, la FNTR prie les pouvoirs publics "de continuer à subventionner la CNR jusqu'au rétablissement de ses finances, en prenant des mesures adéquates susceptibles de renflouer la trésorerie de cette caisse", a indiqué un communiqué de la FNTR, rendu public au lendemain de la réunion de la Commission exécutive fédérale. La FNTR, affiliée à l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), réclame de continuer d'attribuer un taux de revalorisation équivalent aux taux d'inflation déclaré par l'Office national des statistiques (ONS) en fin d'année 2017, rappelant la nécessité d'améliorer le pouvoir d'achat pour les petites pensions en rétablissant le montant de la pension minimum à 100% du SNMG et une actualisation des pensions attribuées avant 2008. Elle a appelé également à la révision du seuil d'exonération et la réduction de l'IRG des pensions dont le montant est inférieur à 40.000 et procéder à des réductions d'impôt aux pensions supérieures à 40.000 DA et inférieures à 100.000 DA ou de confectionner un barème d'IRG propre aux seuls retraités. Les membres de la commission exécutive fédérale ont salué, par ailleurs, le geste du président de la République, Abdelaziz Bouteflika qui a consenti l'injection de 500 milliards de DA au budget de 2018 de la CNR sur le budget de l'Etat pour permettre aux trois millions de retraités de toucher régulièrement leurs pensions de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *