Pétrole : les cours sont stabilisés à 75 dollars

  Le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, a déclaré lundi à Tipasa, que certains problèmes géopolitiques au sein des régions productrices de pétrole trouvent des solutions de façon ordinaire et n'ont pas d'incidence sur le prix du pétrole, stabilisé entre 75 et 80 dollars. Lors d'un point de presse animé en marge d'une visite de travail dans la wilaya de Tipasa, M. Guitouni a minimisé les craintes suscitées autour d'une chute des prix du pétrole, induite par une éventuelle proposition de la Russie et de l'Arabie Saoudite, portant sur un relèvement du seuil de production convenu au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) lors de la prochaine rencontre programmée le 22 juin courant. "Il existe des problèmes géopolitiques au niveau de certaines régions productrices de pétrole, qui trouvent des solutions", a-t-il déclaré, relevant qu'il "n'y pas de problèmes concernant le prix du pétrole,  stabilisé entre 75 et 80 dollars le baril". M.Guitouni a rappelé, à ce titre, "la signature d'un accord entre les pays membres de l'OPEP en septembre 2016, portant sur une baisse de la production de l'ordre de 1.800 million de barils/jour et qui demeurera en vigueur jusqu'à fin 2018". "23 pays sont membres de l'OPEP. Des commissions et sous commissions s'attellent actuellement (au sein de l'organisation) à la préparation de la réunion du 22 juin courant", a ajouté le ministre sans donner de plus de détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *