Sonatrach : Ould Kaddour écarte les cadres algériens et recourt aux conseillers étrangers

  Décidément, le P-DG de la Sonatrach peine à se débarrasser de certaines de ses habitudes. Au sein de la Sonatrach, c’est la tendance d’Ould Kaddour à s’entourer de conseiller étrangers qui semble inquiéter. Selon nos sources, le patron de la première entreprise du pays, aurait ainsi installé un véritable comité de pilotage pour l’implémentation de la nouvelle stratégie de Sonatrach à l’horizon 2030, et décloisonné des bureaux en entiers pour installer des dizaines de conseillers  étrangers. Ces derniers regroupés en petits groupe de travail, devront décider pour les Algériens de la stratégie future de ce fleuron de l’économie nationale. Mieux encore, Ould Kaddour semble décidé à ne travailler qu’exclusivement avec ses nouveaux conseillers, américains notamment, au grand dam des cadres nationaux de la compagnie pétrolière publique tout bonnement écartés. Il est vrai qu’au cours de ses quelques mois de règne, le nouveau grand manitou de la Sonatrach a tout fait pour pousser à la porte de sortie les quelques cadres de valeur qui subsistaient encore au sein du groupe pétrolier. Le dernier en date étant Omar Maaliou VP commercialisation de la Sonatrach, considéré par ses pairs comme le dernier des Mohicans , au sein de la division commercialisation de la Sonatrach, et qui a tout simplement été invité à prendre sa retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *