INCENDIE DE LA FORÊT RECREATIVE DE HAROUZA : La conservation des forêts pointe du doigt les prédateurs du foncier

Par Kamel Nait Ameur

La conservation des forêts de la wilaya de Tizi-Ouzou vient de lever une partie du mystère qui entoure les feux répétitifs qui ont dévasté la forêt de Harouza située juste à coté de la ville des Genêts. Par la voix de son responsable, Youcef Ould Mohand, celle-ci accuse ouvertement ceux qu’il qualifie de centres d’intérêts qui convoitent la forêt. Ces parties qui veulent s’accaparer de cette assiette foncière pour ériger des promotions immobilières sont donc, selon Ould Mohand responsables des deux derniers incendies.
En fait, cette forêt en question est destinée à devenir un espace de villégiature pour les familles de la ville de Tizi-Ouzou et de ses environs. Une forêt récréative allait être d’ailleurs ouverte au public durant cet été. Elle a été hélas reportée à une date ultérieure à cause de l’apparition de la pandémie du Covid 19. Et, ce report risque d’être encore plus long après ces deux incendies qui ont ravagé les quatorze hectares qui lui étaient destinés.
A noter que le projet de la forêt récréative de Harouza a été lancé en 2013. L’assiette foncière qui lui était réservé est estimée à soixante-six (66) hectares. Les travaux de réalisation tiraient à leur fin. La partie la plus importante des équipements a été installée à l’instar des sanitaires, des bâches à eau, l’électricité et les travaux d’assainissement en plus de l’ouverture de plusieurs pistes pour les randonnées.

You May Also Like

One thought on “INCENDIE DE LA FORÊT RECREATIVE DE HAROUZA : La conservation des forêts pointe du doigt les prédateurs du foncier

  1. Monsieur le Conservateur de la wilaya de Tizi-Ouzou, à vous de ficeler un dossier et présentez le à Monsieur le Procureur de la République. les auteurs doivent etre punis selon la loi !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares