Tizi-Ouzou : C’est la première fois que le phénomène est observé à Yakouren, les élus ferment les routes

Pour une première, c’en est vraiment une. Les élus ferment les routes pour protester contre le manque de projet de développement dans leur commune. Cela se passe ce matin de mercredi à Yakouren, dans la daïra d’Azazga, une trentaine de kilomètres au Nord-est du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou. Après une déclaration rendue publique hier mardi dans laquelle ils avertissaient de l’imminence de l’action, les élus de la commune de Yakouren, sont donc passés à l’acte en bloquant la circulation sur la RN12 reliant Azazga du chef-lieu de wilaya. Ce tronçon routier au dense trafic automobile est par ailleurs le plus important à Tizi-Ouzou étant donné que c’est la voie qui relie la wilaya à tout le reste du pays à l’instar de la capitale. En fait, les élus issu du FLN et à majorité FFS ont, pour la première fois, recouru à ce genre d’action connues chez les citoyens affirmaient que c’était l’unique voie qui leur restait pour alerter sur les problèmes de leur commune. Dans leur déclaration, ces derniers reprochaient aux pouvoirs publics la persistance et l’absence de solutions aux problèmes d’eau potable, des écoles, des routes, absence d’investissements ainsi que la dilapidation des biens de leur commune en toute impunité. Selon Salem Touati, vice-président d’APC, l’action a été décidée après l’échec de toutes les démarches légales entreprises depuis des années par les élus. La commune de Yakouren souffre le martyr alors que des blocages frappent plusieurs projets. Notre interlocuteur citera les trois écoles fermées dans les villages. L’APC veut effectuer les travaux de réfection mais les projets bloquent au niveau de la wilaya. La même situation de fermeture règne dans quasiment les six centres de soins répartis à travers les villages et qui restent toujours fermés à cause du manque de moyens. M. Touati évoque même des tentatives de vente des biens communaux qui ont toujours échoué grâce à la ténacité de l’assemblée. Enfin, notons que ce genre d’action est quasiment quotidien dans la wilaya de Tizi-Ouzou mais c’est la première fois que les élus se mettent à ce genre d’action. Kamel Nait Ameur

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares