Production du premier pivot d’irrigation développé en Algérie en mai

Le groupe public de l’industrie mécanique (AGM) entamera en ce mois de mai la production du premier pivot d’irrigation développé en Algérie, et ce ; en vue de contribuer au développement des cultures stratégiques, notamment dans les wilayas du sud, indique un responsable du ministère de l’Industrie et de la Production pharmaceutique.
Dans un entretien à la Chaîne 1 de la Radio Algérienne, le Directeur général de l’industrie mécanique au ministère, Fawzi Kabir, a souligné que «le groupe a développé un pivot d’irrigation avec une main d’œuvre algérienne», ajoutant que le modèle a été adopté par l’Institut national des sols, de l’irrigation et drainage (INSID). «Nous œuvrons à réceptionner les premiers lots à partir de ce mois de mai», a-t-il précisé.

Il a tenu à souligner, en outre, que le pivot d’irrigation développé «est à 100% algérien», précisant que les capacités de production du groupe permettront de couvrir la demande nationale sur ce type de machines.

La production de cette machine importée par le passé, s’inscrit dans le cadre de la contribution du groupe à l’accompagnement des efforts de l’Etat pour développer les cultures stratégiques, notamment dans les wilayas du sud. Le Directeur général a indiqué que le ministère de l’Industrie œuvrait à accroître la contribution des industries mécaniques à l’économie nationale soulignant qu’il y a «plusieurs investissements» visant à répondre aux besoins nationaux.
Le groupe des industries mécaniques regroupe 26 filiales, dont certaines ont établi des partenariats avec des acteurs étrangers. Ce groupe opère principalement dans la production et la fabrication d’équipements et de machines destinés à l’agriculture, aux équipements de pêche maritime et portuaire, aux équipements de travaux publics ainsi qu’aux installations industrielles.
Parmi les filiales du groupe, M. Kabir a mis en avant la Société «Cirta» qui œuvre actuellement au développement de tracteurs de plus grande puissance en collaboration avec une entreprise américaine leader dans ce domaine, précisant que le taux d’intégration a dépassé 60%.
S’agissant de la construction navale, le Directeur Général a précisé que la Société de construction et de réparation de navires du groupe vise, pour l’année 2024, la fabrication de deux navires de manœuvre portuaire (remorqueurs) d’une longueur de 40 mètres.

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *