Un projet géant de production de blé dans le Sud

Le géant italien de l’agriculture, Bonifiche Ferraresi, spécialisé dans la céréaliculture, la culture d’oléagineux et de légumineuses, lance un gros projet de production de blé et de semences dans le sud de l’Algérie.

Les autorités algériennes ont approuvé un deuxième grand projet agricole avec un partenaire étranger, la société italienne Bonifiche Ferraresi, qui sera mis en œuvre dans les wilayas d’Adrar et de Touggourt pour produire du blé et des semences, selon les dernières technologies, sur une première superficie de 36 000 hectares, et ce dans le cadre de ce que les dirigeants des deux pays ont convenu dans ce secteur, nous confie une source du ministère de l’Agriculture et du Développement rural. Selon les informations fournies par les mêmes sources, les services du ministère ont donné le feu vert au projet de la société italienne Bonifiche Ferraresi, deuxième plus grand projet agricole engagé avec des partenaires étrangers dans l’histoire du pays. Selon les mêmes sources, l’Algérie a approuvé ce projet « immense », suite aux récents entretiens tenus par Youcef Chorfa, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, avec Fabrizio Saggio, conseiller diplomatique du premier ministre Giorgia Meloni. L’officiel italien a effectué il y a quelques jours une visite en Algérie, au cours de laquelle il a également été question du « plan Mattei » du gouvernement italien, selon un précédent communiqué de l’ambassade d’Italie en Algérie. Le « plan Mattei pour l’Afrique », avait été annoncé en 2022, convient-il de le reparler par Giorgia Meloni et présenté comme un modèle vertueux de collaboration et de croissance entre l’Union européenne et les nations africaines. Par ailleurs, outre de projet d’importance capitale pour les deux pays, les entretiens entre le ministre de l’Agriculture Youcef Chorfa et le conseiller Fabrizio Saggio, ont porté sur le volet de la formation et de la coopération technique dans le projet du « Barrage Vert » et tout ce qui concerne la lutte contre la désertification, la stabilisation des dunes de sable et l’adaptation au changement climatique. S’agissant des préparatifs de tous les détails liés au projet de production de céréales, ces derniers sont, selon nos sources, actuellement en cours, pour une finalisation, dans les délais les plus brefs. Les mêmes sources ont fait savoir qu’il est prévu que l’accord-cadre soit signé avant la fin de ce mois de mai, si les groupes de travail ont accompli toutes les tâches qui leur ont été assignées, et liées aux détails du projet. Si l’accord-cadre est signé dans les prochaines semaines, la mise en œuvre de ce vaste projet débutera dans les wilayas d’Adrar et de Touggourt pour produire du blé et des semences en utilisant des technologies très modernes avant la fin de l’année en cours, nous dit-on. Outre la production de blé dur, Bonifiche Ferraresi compte investir également dans la production de semences, d’olives et de fruits et dans l’industrie agroalimentaire pour contribuer à la consolidation de la sécurité alimentaire en Algérie. Des productions qui participeront aussi à la diversification des exportations. À souligner que la société italienne compte aussi exporter une partie du blé produit en Algérie vers l’Italie. Cette dernière est considérée parmi le plus grand consommateur de blé dur au monde. Il faut noter que les secteurs qui seront développés et classés comme stratégiques par nature, orientant leurs produits vers la conversion pour répondre aux besoins du marché et réduire la facture des importations, sont principalement représentés par les cultures céréalières, les oléagineux, les cultures sucrières et les fourrages, à condition qu’il s’agisse de projets intégrés d’une superficie d’au moins 250 hectares, comme indiqué dans un document du ministère de l’Agriculture et du Développement rural. Par ailleurs, il faut noter que cet investissement d’importance majeure pour la réalisation de l’autosuffisance alimentaire en Algérie, représente aussi une grande opportunité pour le secteur, qui profitera de l’expérience de ce géant de la céréaliculture et de la production des semences entre autres. Car, Bonifiche Ferraresi est sur le point de créer une université spécialisée en agriculture en Italie, et elle entend également créer un centre de recherche et de formation en Algérie, pour contribuer à l’augmentation de la production agricole à travers le transfert des technologies modernes de production. En attendant l’annonce du lancement de ce projet, il est utile de rappeler, qu’il s’agit là, du second plus important projet dans le secteur, après celui de la société Qatari « Baladna », lancé il ya trois semaines pour la production laitière. Ainsi, les caractéristiques de deux grands projets agricoles sont devenues claires, qui, une fois concrétisés, permettront à l’Algérie de faire un bond historique dans la production agricole.

Sofia Chahine

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *