Conseil des Ministres : Le Président Tebboune ordonne des mesures d’urgence

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale, a présidé aujourd’hui une réunion du Conseil des Ministres, qui a abordé des présentations concernant le financement des start-up, la réduction des délais de transit des marchandises importées par les ports, le suivi de l’avancement de la numérisation, ainsi que le projet de réalisation d’une station de dessalement d’eau de mer à Tamda Ouguemoun, à Tizi Ouzou. S’agissant du suivi de l’avancement de la numérisation, le Chef de l’Etat a ordonné la poursuite de la réalisation du projet de Data center national, qui progresse rapidement et a chargé le Haut Commissaire à la Numérisation de créer un groupement de bureaux d’études spécialisés dans le suivi de la réalisation du projet. Concernant les délais de transit portuaire des marchandises importées, Abdelmadjid Tebboune a chargé le gouvernement de préparer une vision globale pour une nouvelle stratégie de gestion des ports, à présenter au Conseil des Ministres dès que possible afin de réduire les délais de transit des marchandises. A cet effet, le président de la République a instruit le ministre des Transports de faire preuve de vigilance contre toute forme de manipulation, en particulier les politiques de ralentissement dans le contrôle des conteneurs, insistant sur le respect des délais de déchargement, en renforçant les capacités et les systèmes de contrôle. Dans son intervention, Tebboune a ordonné l’instauration d’un mécanisme de coordination pour gérer la pression due aux délais d’attente en mer, afin de les réduire à un maximum de 24 heures. Il a demandé de diminuer la pression sur le port d’Alger en redirigeant une partie du trafic commercial vers tous les ports du pays en accord avec les agences maritimes commerciales. A propos du financement de start-up, le Président a salué la politique en matière de start-up, affirmant que l’État continuera à soutenir ces jeunes entrepreneurs utilisant des technologies et des méthodes scientifiques modernes. Aussi, a-t-il ordonné au gouvernement d’ouvrir davantage d’opportunités pour les start-up afin qu’elles bénéficient des projets publics et de lutter contre les méthodes obsolètes visant à décourager les jeunes. Il ordonnera au ministre de la tutelle d’accélérer l’ouverture d’agences régionales chargées du financement et du suivi des projets de start-up et de faciliter les démarches pour les porteurs de projets, en particulier en réduisant les délais de création de leurs entreprises. Concernant la réalisation de la station de dessalement d’eau de mer à Tamda Ouguemoun, à Tizi Ouzou, le Conseil des Ministres a approuvé ce projet de réalisation en demandant des études techniques approfondies, notamment sur l’approvisionnement en énergie. Il a ordonné à cet effet au ministre des Ressources en eau de coordonner avec le ministre de l’Énergie pour finaliser les phases techniques. Enfin et à propos de la crise d’eau potable que connaît la wilaya de Tiaret, le président de la République a ordonné aux ministres de l’Intérieur et des Ressources en eau de mettre en place un programme d’urgence dans les 48 heures pour résoudre les problèmes d’approvisionnement en eau potable, en impliquant la société civile et les élus locaux. Il a également insisté sur la réalisation d’un projet de transfert d’eau de la région de Chott El-Hodna sur une distance de 42 km, avec l’achèvement du projet dans un délai maximal de 20 jours ainsi que la construction de 8500 mètres linéaires de forages y compris l’équipement et le raccordement électrique dans cette wilaya et de 4000 mètres linéaires de forages exploratoires profonds à Rechaiga, Rahouia, Sidi Bakhti, et Machraa Safa, pour renforcer l’approvisionnement en eau potable dans les municipalités déficitaires. Concernant l’exportation des produits algériens, le chef de l’Etat a demandé au gouvernement de préparer une stratégie globale pour garantir toutes les étapes d’exportation des produits algériens, avec l’augmentation du nombre d’entreprises actives dans ce domaine. Les ministres des Finances, de l’Industrie et du Commerce sont chargés de réaliser une nouvelle étude scientifique et économique sur la viabilité de l’exportation de certains produits algériens qui viendront soutenir l’économie nationale, fournir des devises et équilibrer la balance commerciale. R.N

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *