Algerac signe 2 conventions de coopération avec le SOAC WAAS et la DGRSDT

L’Organisme algérien d’accréditation (ALGERAC) a procédé, samedi à Alger, à la signature de deux conventions de coopération avec le Système ouest africain d’accréditation (SOAC WAAS), et la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT) relevant du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Ces conventions ont été signées en marge d’une rencontre organisée à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’accréditation, qui coïncide avec le 8 juin de chaque année.

La première convention de coopération a été paraphée par Wafa Boulesnane, chargée de la gestion d’Algerac avec le représentant résident permanent et directeur général du Système ouest africain d’accréditation (SOAC WAAS), Marcel Gbaguidi.

La convention vise à renforcer les synergies entre les deux entités dans le cadre des activités d’accréditation et de promotion de l’accréditation par le biais d’échanges d’informations et d’expériences, a-t-on précisé lors de la cérémonie de signature.

Elle a aussi pour objectif de développer une coopération technique entre les deux parties en vue de renforcer les domaines de la formation des compétences dans le domaine de l’évaluation de la conformité.

Cette organisation africaine regroupe huit pays membres (Bénin, Burkina Faso, Côte d’ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et le Togo) et active depuis 2018 en faveur de l’harmonisation des activités d’accréditation.

La seconde convention a été paraphée par la chargée de gestion d’Algerac, Wafa Boulesnane, et le directeur général de la recherche scientifique et du développement technologique au ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mohamed Bouhicha.

Dans le cadre de cette convention, Algerac s’engage à fédérer un certain nombre de laboratoires et centres de recherche et de développement relevant du ministère de l’Enseignement supérieur pour « bénéficier d’une démarche d’accréditation en vue de prouver leur compétence, renforcer leur compétitivité et maintenir un standard élevé en qualité et en performance ».

Les deux conventions ont été signées en présence du chargé de la direction générale de la promotion de la qualité, de l’innovation, et de la sécurité industrielle, au ministère de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Karim Djelili, en qualité de représentant du ministre du secteur.

Intitulée « Responsabiliser demain et façonner l’avenir », la rencontre organisée par Algerca a réuni des représentants des institutions publiques, des professionnels et des experts du domaine de l’accréditation, des dirigeants d’opérateurs économiques et autres décideurs.

Ont pris part aussi à cette rencontre la directrice générale de l’organisme belge d’accréditation (Belac) et présidente de l’instance régionale Coopération européenne pour l’accréditation (EA), Maureen Logghe, ainsi que la directrice des laboratoires au niveau du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, Yasmina Kemali.

Intervenant à l’occasion, la chargée de gestion d’Algerac a souligné l’importance de l’accréditation pour l’essor et le développement de l’économie nationale, en permettant notamment aux services d’évaluation de la conformité et de la qualité d’empêcher l’entrée sur le marché des produits dangereux, nuisibles à la santé du consommateur et à l’environnement.

Tout en relevant que les accréditations aident les entreprises à accéder aux marchés internationaux, Mme Boulesnane a assuré qu’Algerac est doté d’une « reconnaissance internationale et d’un statut de signature de tous accords régissant ce domaine ».

Dans ce sillage, elle a annoncé qu’Algerac avait accompagné 31 nouveaux organismes d’évaluation de la conformité entre juin 2023 à juin 2024 pour obtenir une accréditation dans leurs domaines respectifs. Il s’agit notamment de laboratoires publics et privés, de centres de recherche du secteur de l’enseignement supérieur, de laboratoires appartenant à des entreprises publiques et privées et divers organismes du secteur industriel.

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *